Liste des traductions :

 

Les nouvelles qui suivent font toutes partie du recueil The Gentle Grafter (entre une quasi-infinité traductions possibles: Un aimable filou).

Ce recueil (dont certaines nouvelles ont déjà fait l'objet d'une ou plusieurs traductions) est paru en 1904 .

Contrairement aux recueils de Stephen Leacock, je ne livre celui-ci qu'au goutte à goutte, vu que, comme dirait peut-être Jeff Peters, «les élucubrations oratoires d'O. Henry, les gars, pour un mangeur de grenouilles, c'est pas d'la tarte...»

La Pieuvre prise dans ses propres tentacules

Comment Jeff Peters et Andy Tucker, près de dix ans après, rejouent l'Arroseur arrosé.

Jeff Peters magnétiseur personnel

Comment Jeff Peters (assisté d'Andy Tucker), pratique le deuxième degré de l'entourloupe au point de persuader un élu qu'il a réussi à le coincer.

Un paysan dans le vent

Comment Jeff Peters et Andy Tucker parviennent à découvrir le pigeon  sous le plumage du coq le plus indomptable.

La Femme qui changea la Face du Monde

Comment Jeff Peters et Andy Tucker font intervenir, moyennant finances, une dame soi-disant haut placée pour pistonner un copain.

La Chaire de Philanthro-Mathématique

Comment Jeff Peters et Andy Tucker sont pris d'une crise aigue de philanthropie qui les conduit à fonder une université pourvue du professeur de mathématique le mieux payé du monde.

L'art et la manière de tondre les loups

Comment Jeff Peters et Andy Tucker s'arrangent avec leurs consciences respectives quant à l'éthique de la profession d'escroc.

 

(D'autres aventures des deux filous sont en préparation.)