Jerome K. Jerome est surtout (sinon exclusivement) connu pour Three Men in a Boat (To Say Nothing of the Dog), paru en 1889 et traduit en français dès 1894 sous le titre de Trois Hommes dans un Bateau (sans compter le chien). Cet ouvrage est largement diffusé sur le net.

Jerome, Georges et Harris (sans oublier Montmorency) repartirent en voyage en 1900, non plus sur la Tamise, mais en Allemagne, dans un ouvrage intitulé Three Men on the Bummel, traduit en 1922 sous le titre Les Trois Hommes en Allemagne (disponible sur le site Gallica de la BNF).       

Wikipedia ne recense que quatorze autres ouvrages parus en français, alors que plus du double sont disponibles ici ou là sur divers sites, en anglais évidemment.

Je n’ai pas cherché à savoir si on pouvait encore trouver ces quatorze ouvrages.

Pourtant, pas plus tard que l’autre jour, sur la foire à la brocante qui se tient le premier dimanche de chaque mois à Seine-Port (Seine & Marne), je suis tombé sur une édition de Fanny et ses Gens (Fanny and the Servant Problem) que je pus acquérir, après un âpre marchandage, pour la modique somme de deux euros, dont j’aurais d’ailleurs pu faire l’économie puisque cette pièce de théâtre est disponible sur Gallica et même sur Wikisource.

Trois Hommes dans un Bateau, je le connais quasiment par cœur. Mais à chaque relecture, il me fait encore rire.

Même si les autres œuvres de Jerome K. Jerome n’atteignent pas le même niveau comique, il me semble intéressant de s’attarder un peu sur eux.